Lili Pollet, tout simplement...

Service facile et accessible à tous

Créer mon site

r

 Cliquez sur le livre pour agrandir l'image...

Livres Jeunesse

   Figoulette ou la figue qui rêvait de lumière. Lili Pollet. 2007


Un conte qui nous parle des rêves d'une petite figue,de son désir de briller... Mais la vie est parfois bien cruelle!


"Cette année-là, sur la branche qui regardait en face le soleil de midi et se penchait un petit peu sur le jardin voisin, une figuette mignonette pointa le bout de son nez : ses soeurs nommèrent affectueusement cette dernière née figoulette...

 

  

 Tintouin L'oursin et Polisson le hérisson. Lili Pollet. 2010

Ce conte a obtenu le prix spécial décerné par le jury issu  de l'Académie d'Aix-en-Provence dans le cadre du Prix littéraire 2010 de la ville de Carry-le-Rouet.


Un conte dédié aux enfants solitaires, à tous ceux qui se sentent différents. Un récit tendre et lumineux, porteur d'espoir et de joie.Suivons Polisson le hérisson qui rêve de se faire des amis: pas facile lorsqu'on pique...

 


"Qui aurait pu préjuger que Polisson, à sa naissance, se baignerait tous les jours dans la Méditerranée (quand elle n'était pas en colère ! ), se débarrassant ainsi de ses parasites ?

Qui aurait pensé qu'un jour, il trouverait enfin un ami d'une autre espèce ?

Qui aurait parié sur la concrétisation de ce rêve fou : découvrir Ailleurs ?

Qui, finalement, avait cru en lui si ce ne fut lui même ?

Car ainsi va la vie : Polisson avait un rêve, un rêve fou et même s'il avait faibli au moment d'hiberner, son rêve l'avait rattrapé lors de ce réveil inopiné.Et il avait su puiser en lui-même la force et le courage pour voir ce désir si profond aboutir à une réalité. Sa ténacité avait été payante : il n'avait jamais failli."

 

Le journal d'Agathe B. Lili Pollet. 2010


Entre l'exil en province et la pratique de la mixité sociale, Agathe B doit faire face, en cette rentréescolaire, à un monde nouveau, un peu rude et dans lequelil n'est pas toujours facile d'être la fille d'un sous-préfet! Quant à Emeline, sa mère, elle pense ne pas survivre loin de son Paris adoré où elle a laissé cottage et compagnie.

Un roman drôle, un panache d'humour et de fraîcheur qui met en évidence cependant les réalités de la vie confrontées à une certaine idéologie.


"C'était comme le dessus d'un lac lorsque se lève la brume : tout était flou puis le visage de mes parents s'est précisé. Leur voix me parvenait, lointaine, étouffée, telle les bruits d'un matin neigeux. J'avais l'impression de flotter dans les airs sans parvenir à me fixer. Puis la main fraîche de papa s'est posée sur mon front et j'ai réussi à ajuster mon regard.

- Agathe est réveillée, mon Agathe a ouvert ses beaux yeux, a chantonné le sous -préfet.

- Trésor chéri, si tu savais comme je suis soulagée, a soupiré sa femme.

Et j'ai regardé ces deux-là, de part et d'autre de mon lit, chacun me pétrissant à nouveau une main (c'est une manie ou quoi ? ) et moi entre eux, comme un faible trait d'union : je les ai scrutés, l'un après l'autre et mes larmes ont coulé le long de mes joues, silencieusement, sans sanglots. Je me demandais comment j'allais faire pour les garder unis tout en conservant, moi aussi, une chance de vivre un jour ..."

 

 

 Copyright Lili Pollet 2011